Who made my clothes

Qui a fait mes vêtements ? Qui a fait mes vêtements ? C'est la question qui se pose à la Fashion Revolution Week, qui se déroule cette semaine. Un mouvement mondial qui veut dénoncer l'exploitation de l'industrie textile et promouvoir le contre-mouvement SLOW FASHION. La mode rapide signifie des collections rapides, bon marché et toujours changeantes ! Cela se fait, entre autres, au détriment des travailleurs de l'industrie.

Rapide et bon marché, pourquoi pas ?

La semaine dernière encore, nous avons discuté de notre nouvelle collection au sein de l'équipe et défini les prix. Nous sommes sans cesse confrontés à la question suivante : combien notre produit peut-il coûter ?

Est-ce trop cher ? Nos clients l'achèteront-ils ? La tentation est grande d'acheter des matières premières et de la main-d'œuvre à bas prix afin de faire baisser les prix. Mais nous savons que ça ne vaut pas la peine à long terme. Quelqu'un dans la chaîne de valeur en paie le prix, qu'il s'agisse des travailleurs qui ne reçoivent pas un salaire équitable, de l'environnement qui est détruit à cause de la surproduction ou de nous-mêmes, car la qualité des produits est devenue tellement inférieure que nous ne pouvons porter un vêtement qu'une saison au plus avant qu'il ne soit troué, que la couture ne se défasse ou qu'il ne perde sa forme.

Nous disons non, et c'est pourquoi nous faisons partie de Fashion Revolution. Nous voulons que tous les travailleurs de la chaîne textile reçoivent un salaire équitable. Nous nous efforçons de garantir que nos produits sont fabriqués de manière socialement responsable. Nous voulons que la surproduction et la pollution soient maintenues dans les limites que la nature est encore capable de réguler et nous voulons des vêtements de haute qualité que nous pouvons, comme cela était possible dans le passé, éventuellement transmettre à nos enfants.

Nous y parvenons en contrôlant notre chaîne d'approvisionnement. Un travail difficile, car le contrôle est très complexe et devient de plus en plus difficile à mesure que l'on remonte dans le processus. Nous nous tournons souvent vers diverses certifications pour obtenir des conseils. Mais nous savons qu'il existe encore de nombreux processus qui restent dans l'ombre, comme les travailleurs de la logistique ou de la culture des matières premières. Cependant, nous y travaillons encore et espérons qu'il sera bientôt possible d'éclairer tous les processus de manière totalement transparente.
 
Mais là où nous avons une influence directe, nous l'exerçons. Il y a quelques semaines à peine, nous étions en Bulgarie et avons discuté de nos nouveaux produits sur place. Nous sommes heureux que notre partenaire de production en Bulgarie paie des salaires équitables et emploie des personnes de bonne humeur et de longue durée. Une quinzaine de couturières travaillent sur le site, dont certaines depuis 26 ans, et il règne toujours une atmosphère familiale sur place.

Fashion Revolution Week

Cette semaine, vous pouvez participer à divers événements en ligne de la Fashion Revolution Week : www.fashionrevolution.ch.

Il y aura également un Fashion Trail à Lucerne, où vous pourrez acheter des labels durables dans différents magasins. Vous pouvez également nous trouver à Lucerne, car nous sommes dans le pop up store de LU Couture à la Hertensteinstrasse 27 jusqu'à la fin du mois de juin. Laissez-nous vous conseiller et jetez également un coup d'œil au point de vente à l'étage inférieur. Et bien sûr, il faut aussi jeter un coup d'œil aux bijoux uniques de LU Couture.

Image